Dominique Clot

iridologie - hygiène vitale - chromathérapie

06 09 70 82 92

Chromothérapie : Dominique Clot à Cagnes-sur-Mer

Le pouvoir curatif des couleurs sur l’individu : harmonisation et relaxation

Mettez la couleur dans votre vie, de l'énergie dans vos cellules, de la lumière dans votre esprit.

La chromathérapie est une médecine énergétique et quantique, elle est basée sur l’action de la lumière, des photons à tous étages dans toutes les étapes de votre vie.

La chromathérapie c'est dans un premier temps: enlever l’énergie perverse pour ensuite stimuler l'énergie manquante avec pour mission de favoriser un retour à l’équilibre du corps et de l’esprit.

Chromathérapie à Cagnes-sur-Mer

La Chromathérapie comment ça marche ?

En consultation, sans don de voyance ou de magnétisme, la chromathérapie a été pendant toutes ces années la technique la plus performante pour rétablir les énergies, pour soulager les douleurs.

Comment ça marche scientifiquement ?

Les couleurs qui sortent d’un appareil de chromathérapie, sont des balles de ping-pong microscopiques. Des balles de couleurs différentes, des balles ROUGES, ORANGE, JAUNES, VERTES, BLEUES et VIOLETTES. (un photon vert pèse d'après le physicien Roger Coudert 0, 24 zéros 1664 gr)

En association, ces balles donnent la couleur blanche. Réfractée, la couleur blanche se décompose, en chromathérapie, en 6 couleurs différentes : rouge, orange, jaune, verte, bleu, et violet. Non, je n’ai pas oublié l’indigo. L’indigo correspond au troisième œil, un centre nerveux que nous avons entre les sourcils. Ce chakra mérite à lui seul, un livre.

Pour être juste, dans le spectre du visible, il existe entre le rouge et le violet autant de couleurs que de fréquences différentes, soit plus de 400 couleurs distinctes. Pour l’heure, nous nous contentons de travailler avec six couleurs de bases, donc six fréquences.

Les couleurs qui sortent de l’appareil de chromathérapie ne sont pas toutes absorbées par l’objet qu’elles rencontrent. Certaines rebondissent en frappant la peau, les vêtements, les vitres ou la glace de la salle de bains. Ces balles sont si petites qu’elles ont la faculté, le pouvoir de traverser la cornée, l’humeur aqueuse, le cristallin et le corps vitré pour être perçues par la rétine.

Si petites, ces balles ont également le pouvoir de pénétrer la peau, mais aussi les plexus, les chakras que nous avons sur le corps. Pour ne citer que les plexus solaire, thyroïdien et cardiaque, les plexus sont des centres nerveux qui gèrent et régulent organes et fonctions.

En appuyant votre main à la sortie de l’embout focalisateur d'un appareil de chromathérapie, vous vous rendrez compte que la lumière, les quanta de radiations (les photons) ne sont pas tous absorbés par la peau : doigts serrés, ils traversent la main.

En 1855 Maleschott souligne que l’influence de la  lumière est  plus grande  lorsqu’elle se manifeste à la fois dans les  yeux et  sur la peau. Il souligne que  de  tous  nos  organes, c'est l'Oeil dont la nutrition est le plus directement subordonnée à l’action de la lumière.

La rétine : 

La rétine, c’est 8 millions de cônes sensibles aux formes et aux couleurs et 120 millions de bâtonnets sensibles à la lumière. Dans l’obscurité, la rétine est capable de distinguer la lumière d’une bougie à 10 km.

Pour imaginer les effets de la lumière au fond de l’œil, plongez-vous au fond de la rétine comme au milieu d’un champ de blé. Constituée de 128 millions de cellules sensorielles (les cônes et les bâtonnets), la rétine est comparable à un champ de céréales qui ondulent au vent. Quand il y a beaucoup de vent, les ondulations sont amples et rapides, quand le vent faiblit, les ondulations ralentissent. Il y a autant de cônes et de bâtonnets au fond de la rétine qu’il y a de tiges et d’épis dans un champ de blé.

Lorsque la lumière est forte, les ondulations au fond de la rétine sont amples et inversement, lorsque la lumière est faible les ondulations au fond de la rétine sont légères.

Pour le blé, les ondulations de la plante sous le vent se ressentent jusque dans ses racines. Il en est de même au niveau de la rétine : l’agitation provoquée par la lumière est transmise dans les racines des cônes et des bâtonnets. Cette « agitation », qui n’est autre qu’une information sensorielle, se transforme en énergie électrique. L’électricité produite est transmise le long du nerf optique, comme le long d’une ligne haute tension. Elle se transforme en image dans le cerveau : c’est la vision.

Ces balles de ping-pong, ces photons, cette énergie qui nous pénètre en ouvrant les yeux le matin, se transforment en image à plus de 200 000 Kilomètres/seconde. C’est la réaction physicochimique la plus rapide de l’organisme. Soyons respectueux devant autant de perfection. Cette perfection nous appartient, à nous d’en prendre soin.

Si vous acceptez que ces balles de ping-pong, rouges, orange, jaunes, vertes, bleues et violettes traversent les yeux, dites-vous que nous avons sur la peau des chémorécepteurs périphériques, les thermostats de notre organisme. Chargés de percevoir les informations du monde extérieur, les chémorécepteurs permettent, par exemple, de maintenir la température du corps à 37°C.

Ces capteurs perçoivent les couleurs comme des informations et les transforment

  • En énergie froide quand il fait chaud,
  • En énergie chaude quand il fait froid
  • En sécheresse  pour les os quand le temps est humide. (C’est pour cela que les vieux nous disent « tient le temps  va changer, »  mes douleurs reviennent)

Chaque couleur porte une information :

  • Le ROUGE est perçu comme une énergie FROIDE, vous avez bien lu, la couleur ROUGE est perçue par le corps comme une énergie FROIDE.
  • La couleur ORANGE est perçue par le corps, par les chémorécepteurs, comme une énergie CHAUDE
  • Il en va ainsi pour les autres  couleurs.

Le secret de la chromathérapie, comme vous venez de le lire plus haut, c’est que les thermostats ordonnent au corps de faire le contraire de l’énergie perçue. Je dis bien le contraire. C’est ainsi que lorsque l’œil perçoit la couleur rouge, il perçoit l’information comme une agression FROIDE et ordonne au corps de fabriquer de la CHALEUR en superficie et de L’HUMIDITE en profondeur.

Quand  l'oeil ou les chémorécepteurs de la peau perçoivent la couleur orange, ils ordonnent au corps de fabriquer du froid en superficie et de la sècheresse en profondeur.

 Il en va ainsi de toutes les couleurs.

Dominique Clot

57 boulevard Marechal juin
06800 Cagnes-sur-Mer

Contactez-moi
06 09 70 82 92

Du lundi au samedi
de 09h00 à 18h00